Rechercher
  • Margot Dugenet

Dans le cerveau des enfants...


À l'occasion de la sortie ce jour du documentaire "Le cerveau des enfants, un potentiel infini" de Stéphanie Brillant, France Inter a organisé une émission très intéressante sur le sujet, et qui corrobore l'intérêt de la démarche de la méthode Vittoz.

Avec

- la réalisatrice Stéphanie Brillant

- la pédiatre Catherine Gueguen - dernier ouvrage paru : Heureux d'apprendre à l'école

- Olivier Houdé, professeur en psychologie du développement à la Sorbonne - nouvel ouvrage paru : L'école du cerveau : De Montessori, Freinet et Piaget aux sciences cognitives

À réécouter en podcast ici : https://www.franceinter.fr/emissions/grand-bien-vous-fasse/grand-bien-vous-fasse-23-mai-2018

Les points forts de l'émission :

- L'importance du non-dit dans le développement du cerveau des enfants : commençons d'abord par chercher à être épanouis dans notre vie d'homme, de femme et de parents, pour ensuite vouloir épanouir nos enfants.

- Les formes de l'intelligence sont multiples - Être intelligent c'est la capacité à s'adapter et à être créatif, savoir sortir de nos habitudes : aider les enfants à sortir du cadre.

- L'incroyable plasticité cérébrale des enfants : avec un accroissement du cerveau les 3 premières années la capacité d'apprentissage de l'enfant est immense.

- Le cerveau est autant social (confiance, relation) que cognitif

D'où l'importance primordiale de la relation d'attachement sécure et fiable, de l'empathie et de la bienveillance pour un développement harmonieux du cerveau - dès la grossesse et pour les premières années de vie de l'enfant, de même qu'à l'école.

- Attention aux écrans en excès et en passivité - mais les écrans peuvent être aussi de bons outils éducatifs

Garder en tête que l'ennui est essentiel : c'est un moment où le cerveau est très actif.

- Le cerveau n'est pas que dans la boîte crânienne : le corps fait partie du cerveau. Le passage par le corps permet les apprentissages.

Le cerveau reçoit nos sensations puis simule nos émotions corporelles, ce qui crée nos sentiments.

- Le cerveau est malléable tout au long de notre vie : la plasticité cérébrale (capacité de prendre les risques d'un nouveau chemin neurologique) est présente à tout âge, en appui sur la confiance en soi.

Je vous laisse faire très naturellement le lien avec la pertinence de la méthode Vittoz aussi bien en individuel qu'en groupe...


36 vues
 
© 2017-2018  by Margot Dugenet                            
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône